Navigation Menu
Afrique Australe 2014

Afrique Australe 2014

  • Author: Famille Tricart
  • Date Posted: 25 Déc 2014
  • Category:
  • Address: Gaborone

Récit de notre raid en 4×4 en Afrique Australe, qui, pendant plus de 3 mois, nous fera visiter l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Mozambique, le Swaziland, la Namibie, La Zambie, le Botswana et le Zimbabwe  avant de retourner en Afrique du Sud.

Semaine 1

Arrivée en Afrique du Sud par avion et les huit premiers jours de voyage qui nous emmènent de Cape Town à Port Elisabeth en traversant le Little Karoo

Carte 1

 

Le 28/09/2014

Nous prenons l’avion à   LYON pour rejoindre CAPE TOWN via ISTANBUL

Le 29/09/2014

Bien arrivés à Cape Town malgré une bonne heure de retard. Nous y sommes attendus par nos guides d’EAST AFRICA TRACKS, Marilyne et Bruno avec qui nous sommes partis en 2013 et qui sont devenus des amis. Ce sont eux qui ont défini et organisé ce beau voyage.

Depuis l’aéroport nous prenons un taxi pour rejoindre le transitaire sur le port aux conteneurs afin de récupérer nos voitures

Après quelques palabres, quelques coups de téléphone, nous reprenons possession de nos voitures, intactes et complètes et papiers en règle, juste avant la fermeture des bureaux à 17h

De là, nous rejoignons le groupe qui nous attend au camping municipal de MUIZEMBERG, un faubourg de Cape Town.

Afrique 2014photos ARFE 001 (0)

Camping de Muizemberg

Le 30/09/2014

Nous passons la journée à reconditionner nos 4X4 : plein d’eau, contrôles, rangement etc.…

Il fait beau et 23°C mais frais le soir (14°c)

Le groupe comprend :

Le guide ,Bruno, et sa compagne Marilyne, avec un Toyota 80 très bien préparé avec une tente de toit

Un couple avec qui nous avons fait le raid de l’an dernier, Pierre et Marie-Claire, avec un Toyota 78 aménagé

Un autre couple de Bretagne, Marie France et Joël, avec un Defender TD4 de location ,bien équipé avec tentes de toit.

Bernard qui voyage seul avec un Defender TD4 de location idem celui de Joël et MF

Et nous avec notre Defender TD5 dit « La Légende ».( ! ?) en référence à une pub Land Rover.

Afrique 2014photos ARFE 001 (35)

Notre groupe au complet

Le 1/10/2014

Visite de Cape Town avec la montée par le téléphérique sur Table Mountain, montée que nous n’avions pu faire l’an dernier à cause du mauvais temps. Aujourd’hui il fait « grand beau » ,sans un nuage et nous avons pu admirer de là- haut le magnifique panorama de la baie du cap. L’après-midi et, comme l’an dernier, on a fait le tour de la ville en bus touristique à impériale et été à Water Front, l’ancienne zone des docks du port, transformée en zone touristique et marina au milieu des chantiers navals qui entretiennent et réparent des bateaux.

Le contraste est assez saisissant entre les très nombreux restaurants, les magasins d’articles de luxe et les vieux chalutiers de haute mer coréens en radoub ou en train d’être repeints par des myriades d’ouvriers.

Demain le voyage commence enfin.

Afrique 2014photos ARFE 001 (1)

Vieille maison de Cape Town

Le 2/10/214

Départ à 7h30 pour rejoindre par des petites routes et de pistes en gravier (Gravel road) WARMWATERBERG à 330 km. Nous commençons par longer l’océan pendant une centaine de kilomètres avant de rentrer vers l’intérieur des terres où, dans un premier temps, le paysage fait penser au Canada : montagnes rocheuses, lacs et forêts de conifères. Puis ,après avoir franchit un col nous traversons de hautes plaines couvertes de vignes autour de ROBINSON.

Le soir nous logeons dans un camping avec 2 piscines d’eau (très) chaude alimentées directement par un puits et une piscine d’eau froide . De splendides paons se promènent en liberté entre nos voitures : un vrai bonheur pour un premier bivouac.

Afrique 2014photos ARFE 001 (11)

Le 3/10/2014

Nous suivons uns large piste bordée de fermes d’élevage d’autruches . Puis nous prenons une piste plus étroite qui , sur 80 km, serpente dans de belles montagnes, passe par 2 cols dont un à 1700m pour nous amener, en cul de sac, à 500 m d’altitude dans une vallée perdue avec un lodge, et quelques anciennes maisons retapées (inscrites au patrimoine mondial !) C’était le lieu où vivaient, loin de tout et en totale autarcie, 2 familles de Boers pour échapper aux anglais et, tels les Amish, protéger leur mode de vie, leurs croyances et leur traditions. Cet endroit, le bien nommé, s’appelle le Die Hell ( Le trou du diable !). Nous bivouaquons au fond de cette vallée.

1_Photos-Afrique-2014-7.jpg

Le 04/10/2014

Nous avons remonté toute la piste qui nous avait emmené au Trou Du Diable pour reprendre une autre piste ,plus large et plus facile, qui slalome pendant 30 km dans une gorge très escarpée pour nous mener à la ville de PRINCE ALBERT. : magnifiques falaises ocres De là, tantôt par la route tantôt par les pistes nous rejoignons un beau camp site à l’entrée de la ville, avec piscine et surtout WIFI : La piscine car il fait 29°C, ce qui change des 6°C de ce matin au lever dans le « Trou du Diable » ; la WIFI car on a pu ,enfin vous envoyer notre journal.

En chemin, nous avons visité une ferme d’autruche où l’on nous a tout expliqué de l’élevage et des qualités de ces animaux. Patricia a même pu en enfourcher une !

La région que nous traversons s’appelle le « little Karoo » . Elle est magnifique, avec des vallées encaissées entre de petites chaines de montagnes, tantôt boisées, tantôt cultivées ou dévolues à l’élevage. Dans chaque vallée, coule un ruisseau. Les plantations mélangent la vigne, les oliviers et les céréales. Les élevages mêlent moutons, vaches, autruches et, plus rarement, chevaux. Très peu de villages mais de grosses fermes avec belle et grosse maison des « maîtres », nombreuses dépendances et hangars et petites maisons regroupées pour les ouvriers.

Afrique 2014photos ARFE 001 (18)

Le 05/10/2014

Nous reprenons la piste en direction de GEORGES, ville proche de la mer. Le paysage s’élargit et la piste passe au milieu de vastes plaines de pâturages entrecoupés de cactus

avec des autruches avant de devenir très étroites pour franchir un col, la MONTAIGU PASS

et de redescendre sur GEORGES. De là nous prenons des pistes qui serpentent au milieu de forêts luxuriantes entrecoupées de nombreux cours d’eau. et de quelques clairières pour descendre sur la baie et le lagon de KNYSNA, au bord de l’océan indien, connue pour ces huitres.

Arrivés au bord de la mer nous reprenons une piste vers les montagnes qui nous amène dans de grande forêts de conifères qui ressemblent à des pins Douglas par leur majesté et leur grande hauteur. Pendant ces 100 km de piste ce sont des paysages alpins alternant forêts et prairies. Puis, après avoir passé l’ALBERT PASS, la piste redescend en suivant un étroit canyon pour cheminer sur des sortes de hauts plateaux genre pampa. C’est là, dans un lieu dit de quelques fermes appelé OUTDSHORN que ce trouve le Camp site UITSPAN où nous passons la nuit. En fait il s’agit d’une ferme qui a aménagé une aire de camping et quelques bungalows autour d’une mare servant de piscine au pied d’une falaise : authentique, magnifique et très joliment fait.

 

Afrique 2014photos ARFE 001 (26)

Uitspan Camp

Le 06/10/2014

Depuis OUTSHORN nous prenons une piste très connue en Afrique du Sud , la BAVIANNSKLOOFBERGE !. Cette piste traverse un parc naturel. Pendant 60 km la piste, très étroite et ravinée, entrecoupée de nombreux gués, escalade de très belles montagnes couvertes de maquis pour redescendre dans des gorges étroites avec de grands arbres et de vertes prairies. On y a vu des babouins, un buffle et quelques antilopes. Puis nous redescendons vers la mer pour gagner PORT ELISABETH. Malheureusement, en chemin, l’un des land de location tombe en panne ( pompe d’injection de GO) : après plusieurs tentatives pour le dépanner nous sommes obligés d’appeler l’assistance.

Nous arrivons à la nuit à un camp site (PEARSON PARK) qui se révèlera ,au matin, installé dans un site enchanteur : Au débouché sur la mer d’une large et sinueuse rivière, avec d’un côté le camp sur de belles prairies au bord de l’eau plantées de grands arbres et, en face, un cordon de dunes de sables blanc . Le tout accessible par une piste de 5km sans aucune construction.

Afrique 2014photos ARFE 001 (28)

Pearson Park Camp  Semaine 2

 

Semaine 2

Deuxième semaine de notre voyage avec l’arrivée au Leshoto et ses magnifiques montagnes, les plus hautes d’Afrique Australe
Carte 2

Le 07/10 /2014

Après quelques courses à PORT ELISABETH, distante de 30 km, nous attendons au camping que le LAND soit réparé. Malheureusement la pièce n’est pas disponible et nous quittons le camp vers 15h, avec une voiture en moins. Bernard, son conducteur, devra nous rejoindre à une prochaine étape . Vu l’heure tardive nous prenons directement la route pour nous diriger vers RHODE au lieu de prendre les pistes prévues qui nous auraient amenées à bivouaquer à MORGENS BAY. Au lieu de cela nous couchons en pleine nature dans un ancien parc désaffecté à 15 km de la route et à 1000 m d’altitude.

Afrique 2014photos ARFE 001 (39)

Paysage typique du Leshoto

Le 08/10/2014

Nous repartons pour RHODES, d’abord par un piste de montagne qui monte à 1800m pour redescendre vers un joli village coloré au milieu de nulle part,…. Que nous ne parvenons à atteindre qu’après beaucoup d’efforts car la piste est coupée par des enchevêtrements de végétation que nous essayons, sans succès de franchir avant de devoir faire demi-tour.

photos ARFE 187_1

Puis nous reprenons une route qui traverse de haute plaines de savane typiquement africaine

où il ne manque que des lions. Nous reprenons ensuite une longue et magnifique piste qui aborde les contreforts des montagnes du LESHOTO pour nous amener à RHODES.

photos Afrique Australe 1 215_1

Nous passons un col à 2200m dans un paysage magnifique de hautes montagnes et de vallées couvertes d’herbe jaune et d’arbres parasols très verts parcourues par des rivières .

Enfin nous arrivons en fin de journée à RHODES, petit village d’une trentaine de maisons à 1800m d’altitude dans un camp site désert sous de grands arbres en bordure du village. Il fait doux : 20°C

Le 09/10/2014

Le matin réveil à 5h30 avec 4°C pour gagner le LESOTHO et ses hautes montagnes qui composent l’essentiel de ce petit pays, isolé au milieu de l’AFRIQUE DU SUD.

Nous reprenons la piste et passons un col à 2600m, le sommet le plus haut de l’Afrique du Sud avant de redescendre sur MATATIELE pour faire le plein (100l) et les courses. Nous reprenons la piste pour monter à la frontière avec le LESOTHO, perchée à 2000m et accessible par une piste infernale, pleine de trous et de grosse tôle ondulée laissée par les camions. La frontière est vite passée et nous suivons des pistes, toujours à plus de 2000m d’altitude pour arriver à notre bivouac proche de la piste et à coté d’un petit village. Heureusement il passe très peu de véhicules et les habitants, après être venus nous voir, nous ont rapidement laissés tranquilles. Le diner a été vite expédié car il fait 9°C.

Afrique 2014photos ARFE 001 (36)

Bivouac frisquet

Le 10/10/2014

Le matin, il fait 3°C ! On reprend la piste , sinueuse et parfois trialisante, au milieu des montagnes et passons la MATEBENS PASS à 2950m puis la MOKHOEBONG PASS à 2900m pour arriver à un très beau lodge (MOHALE LODGE) qui surplombe 2 lacs artificiels. Nous sommes encore à 2300m mais il fait 20°C à 17h.Nous en profitons pour faire laver les voitures qui en ont bien besoin. En fin de journée, BERNARD, dont le LAND de location était tombé en panne à PORT ELISABETH, nous rejoint : Le groupe est de nouveau au complet, et autour d’une bonne table.

Afrique 2014photos ARFE 001 (45)

Les lacs vus de notre chambre au Mohale Lodge

Le 11/10/2014

Nous prenons la route qui descend vers la capitale du LESHOTO, MASERU, puis prenons une longue piste pour contourner cette ville , peu intéressante. La piste sinue au milieu des collines et des champs qui composent la haute plaine où est installée la capitale.

Puis nous reprenons la route pour franchir « le plus haut col d’Afrique » à 3200m

et arriver dans l’unique station de ski d’Afrique à 3000m : AFRISKI !

Nous logeons au TYROL LODGE dans des chalets en bois de pur style autrichien et dinons dans une salle   manger idem.

Heureusement que nous ne bivouaquons pas car l’orage gronde avec des averses de grêle.

Afrique 2014photos ARFE 001 (46)

AFRISKI

Le 12/10/2014

Le matin, il fait 3°C et l’un des land de location ne démarre pas : nous sortons les pinces et tout rentre dans l’ordre. Puis nous reprenons la route dans les nuages par une piste très roulante à plus de 3000m. Par moment nous sommes au cœur des nuages et la visibilité est nulle avec le ravin au ras de la piste, sans parapet. Nous passons ensuite par des villages perdus dans la montagne sur des pistes étroites et difficiles.

Là aussi, bivouac impossible vu l’altitude et la météo : nous dormons au lodge ORION KATSE à 2200m d’altitude après avoir visité le barrage de KATSE, tout proche.

C’est l’un des plus grand barrage d’Afrique qui produit de l’électricité pour le LESOTHO et

surtout alimente en eau JOHANNESBOURG et PRETORIA, capitale de l’Afrique du Sud .

Afrique 2014photos ARFE 001 (49)

Orion Katse Lodge

 

Semaine 3

Cette troisième semaine nous voit faire le tour du Lesotho puis redescendre sur la côte de l’Océan Indien pour rejoindre la capitale du Mozambique

Carte 3

Le 13/10/2014

Nous reprenons la piste pour arriver à THABA TSEKA, petite ville de montagne où nous refaisons les pleins et faisons réparer 2 roues des Land de location suite à des crevaisons .

Puis nous prenons une piste très trialisante pour franchir un nouveau col à 3200m d’altitude.

En chemin nous nous arrêtons dans une école, isolée en pleine montagne pour leur donner des fournitures scolaires amenées par Pierre, l’un des participants. Pour nous remercier, les 2 maitresses qui s’occupent en commun de 50 enfants répartis sur 5 classes nous font visiter l’école : une simple pièce de 5m sur 20m environ aux murs en pierre, au sol de terre battue avec une couverture en tôle ondulée. Pas de chaise ni de table : les enfants s’assoient par terre. La maitresse dispose d’une table et d’une chaise en plastique et de 2 (très) vieux tableaux appuyés au mur. Puis les maitresses ont fait chanter les élèves en notre honneur : 3 chants dansé à capella, avec canon à plusieurs voix du style chants zoulous de Johnny Clegg. : magnifique et poignant dans cette salle dépouillée. Puis nous arrivons à notre bivouac dans la cour d’un genre de colonie de vacances en travaux pour réfection. Nous sommes encore à 2200m mais il fait 20°C à 17h

Afrique 2014photos ARFE 001 (60)

Ecole au Leshoto

Le 14/10/2014

Après une nuit très froide, pas moyen de démarrer le Land de location de Bernard :

Après avoir : Démonté le filtre à gasoil, échangé les batteries, contrôlé les fusibles etc.. pendant 2h30, et avec l’aide d’un mécano local, la cause de la panne est trouvée : mauvais contact d’un relais moteur sous le siège conducteur. Nous reprenons la piste pour franchir la SANI PASS à 3200m d’altitude et redescendre sur l’AFRIQUE DU SUD par une piste littéralement, vertigineuse pendant ses 5 premiers km : pente de 15 à 20%, en une vingtaine de lacets espacés de 50 à 100m maximum. Heureusement le temps est sec !Au pied de la descente s’ouvre l’immense parc du DRAKENSBERG :collines verdoyantes à perte de vue,

avec prairies et petites forêts de conifères et d’eucalyptus, de nombreux lacs dans les creux.

Paysages doux et reposants à l’opposé de ceux du LESOTHO, plus aigus et minéraux.

Le soir nous dormons dans un camp site au bord d’un lac (MIDMAR SITE) : Des pelouses tondues ras à l’anglaise qui descendent en pente douce jusqu’au lac avec de grands arbres majestueux.. Ce même soir, la société de location a ramené de JOHANESBOURG (600 km)

un LAND tout neuf pour remplacer celui de Bernard : problème réglé grâce aux efforts du guide.

Afrique 2014photos ARFE 001 (67)

Midmar Site Camp

Le 15/10/2014

Aujourd’hui, étape de liaison par la route pour rejoindre SAI NT LUCIA au bord de l’OCEAN INDIEN où nous resterons toute la journée de demain pour visiter la réserve marine. Sur la route nous visitons le musée de « La capture de Nelson Mandela » : il s’agit essentiellement de photos, de témoignages, d’articles de presse qui expliquent le cheminement de l’homme et de ses actes à travers ses qualités humaines : muséographie un peu simpliste mais néanmoins très intéressante et enrichissante. Le camp site est situé derrière le cordon de dunes littorales, sous de grands arbres et entouré de végétation luxuriante. La rivière qui traverse le petite ville de SAINT LUCIA est infestée d’hippopotames et de crocodiles au point que des panneaux mettent en garde les passants quant à la présence d’hippopotames dans les rues la nuit ! Ce soir temps très couvert avec 23°C et du vent.

Afrique 2014photos ARFE 001 (71)

La mer à Saint Lucia

Le 16/10/2014

Nous visitons la « réserve marine de SAINT LUCIA, qui est en fait un « petit » parc animalier autour d’un ancien estuaire qui s’est refermé pour devenir une lagune : nous y voyons finalement bien plus d’animaux qu’attendu vu la taille du parc qui s’étire au bord de mer sur 50 km : Rhinocéros, buffles, antilopes, singes….Puis alors que la pluie s’annonce nous prenons un bateau pour aller voir les hippopotames et les crocodiles sur la rivière qui borde le parc : excellent car d’une part les hippos sont regroupés en groupes compacts, et d’autre part le bateau, à fond plat, s’approche très près. En milieu d’après midi et pendant toute la nuit nous avons du vent et de très fortes averses style temps de mousson.

Le 17/10/2014

Nous longeons la côte de l’Océan Indien pour rejoindre KOSY BAY à la frontière du MOZAMBIQUE. La piste très sablonneuse et étroite sinue entre collines et dunes qui bordent la plage. Tantôt en pleine végétation tropicale très dense, au milieu de palmiers et d’arbustes genre mangrove, tantôt au milieu de landes ondulantes avec quelques arbres aplatis genre savane. Peu de gens et pas d’animaux. Le temps s’est remis au beau mais avec beaucoup de vent. Le camp de KOSY BAY est près de la mer, en haut d’une dune dominant une grande lagune. Une petite piste nous permet d’aller jusqu’à la plage ; très belle malgré le vent froid.

Afrique 2014photos ARFE 001 (81)

Kosy Bay

Le 18/10/2014

Le vent a soufflé très fort toute la nuit. Le matin, dès l’aube, nous passons la frontière du MOZAMBIQUE à PONTA D’OURO., reliée à la capitale par une large piste sableuse.

Toutefois suite à la tempête de la nuit de nombreux arbres sont couchés sur la piste et doivent être contournés , de vastes lacs se sont formés et doivent être contournés idem, et de multiples poteaux électriques et leurs fils sont au sol : cela nous fait un petit Camel Trophy avec une moyenne de 20 km/h sur plus de 100 km. Arrivée à MAPUTO, la capitale, nous prenons un vieux bac pour traverser l’estuaire au milieu des gros cargos qui rentrent au port : couleurs, bruits, odeurs, beaucoup de monde et de véhicules : c’est l’AFRIQUE ! .

Afrique 2014photos ARFE 001 (84)

Maputo

Maputo mélange des bâtiments en ruine suite à la guerre et des buildings modernes mais, heureusement, nous ne nous y attardons pas. Cap sur le camp site, JAY à MACANETA, situé au bord de la mer. Après 1h dans des embouteillages monstres pour sortir de cette ville très étendue, nous faisons une trentaine de km pour arriver à un nouveau bac, très rustique, et qui ne peut prendre que 5 voitures à la fois. Nous passons en 2 fois au milieu des tracteurs et arrivons au camp site perdu au milieu des dunes qui bordent l’océan.

photos Afrique Australe 1 674

Le soir dîner de langoustes délicieuses sous une paillotte, arrosée de vin rouge et blanc frais d’Afrique du Sud. Eclairage à la Lampe à pétrole car l’électricité est coupée suite à la tempête….Ambiance « Out of Africa »… Excellent!

Afrique 2014photos ARFE 001 (89)

Jay Camp Site

 

Semaine 4

Pour cette semaine 4  nous passons du Mozambique au Swaziland puis en Afrique du sud pour arriver au parc des 3 frontières entre le Botswana, la Namibie et l’Afrique du Sud

Carte 4

Le 19/10/2014

Afrique 2014photos ARFE 001 (92)

Piste du Zwaziland

Ce matin grand beau, soleil et peu de vent; Nous reprenons le petit bac pour rejoindre le SWAZILAND par la route après avoir retraversé MAPUTO. Heureusement on est Dimanche et il y a moins de circulation que la veille. La frontière avec le SWAZILAND est déserte et passée rapidement puis nous prenons des pistes pour rejoindre le camp site (MAGUGA) au bord d’un lac de barrage du même nom. Le SWAZILAND est l’une des dernières monarchie absolue du monde. Nous traversons d’abord de hautes plaines plantées de canne à sucre puis des montagnes couvertes de forêts de feuillus et de conifères. Les pistes en forêt sont tout à fait comme « chez nous ». Cette région de forêts est d’ailleurs appelée « la petite Suisse » par les Sud Africains. Le camp est, comme toujours avec nos guides, magnifique.

Afrique 2014photos ARFE 001 (93)

MAGUGA Camp Site

Le 20/10/2014

Nous repartons pour repasser en Afrique Du Sud et entrer dans le fameux Parc KRUGER.

Nous prenons une piste de montagne utilisée par les exploitants forestiers pour arriver à un poste frontière désert avant de redescendre sur la plaine et de retrouver le goudron qui nous amène à l’entrée du parc. à coté de MALELANE. Nous rentrons dans le parc pour rejoindre le camp site (BERG EN DAL) et dès le troisième virage, on aperçoit un rhino étendu de tout son long à 20m de la route. On passe sur un pont et on voit un groupe d’hippos se prélasser sur une plage : ça commence bien !

Afrique 2014photos ARFE 001 (96)

Le 21/10/2014

Visite du parc : on voit de nombreux animaux : Gnous, éléphants, rhino, hippos, lions, hyènes, crocodiles, panthères, koudous, antilopes, vautours. C’est bien plus que nous espérions.

D’après les rangers, cela est dû au fait que nous nous trouvons dans le Sud de cet immense parc de 600 km de long, zone la plus humide : les animaux sont descendus du Nord suite à la sècheresse. Le soir nous rejoignons PRETORIUS CAMP au centre Ouest du parc après une journée bien remplie et 150 photos !

photos Afrique Australe 302

Le 22/10/2014

Nous quittons le parc après une dernière virée pour voir les animaux et c’est le même enchantement que la veille.

Afrique 2014photos ARFE 001 (117)

Statue de Kruger à la sortie du parc

Le 22/10/2014

Après être sortis du parc KRUGER, nous prenons la route en direction des montagnes du TRANSVAAL pour découvrir ce qui est considéré comme l’un des plus beaux sites d’Afrique du Sud : BLYDE RIVER CANYON et les 3 RONDAVELL. Il s’agirait du troisième plus grand canyon du monde après ceux d’ARIZONA et de FISH RIVER en NAMIBIE. Les RONDAVELL sont 3 montagnes rondes qui ont la forme des huttes traditionnelles et qui dominent le canyon. C’est une vision magnifique malgré le temps froid et les nuages qui s’accrochent au sommet des montagnes. Dommage pour les photos qui sont un peu ternes et manquent de relief.

Afrique 2014photos ARFE 001 (118)

Blyde River Canyon

De là, par de petites routes de montagne, nous rejoignons PILGRIMS REST, une ancienne ville de chercheurs d’or, conservée pratiquement en l’état au creux d’une vallée perdue à 1700m d’altitude et qui a connu une très grande activité dans les années 1910 à 1930.

photos Afrique Australe 159

Pilgrimm’s Rest

Dans un petit musée on voit des photos d’attelages de chariots à 9 paires de bœufs et de Ford modèle T qui franchissaient les montagnes pour ravitailler les mineurs. Malgré le temps passé on voit bien que toute la vallée a été creusée et retournée par les mineurs. Le soir nous descendons dormir à SABIE dans un magnifique camp site au bord d’une rivière et nous dinons dans la salle du lodge devant un bon feu de bois allumé dans une grande cheminée et sous les boiseries sombres qui tapissent les murs et le plafond comme au début du siècle dernier.

Le 23/10/2014

Nous rejoignons JOHANNESBOURG par une belle route qui sinue d’abord dans des vallées de montagnes basses plantées de grands arbres dont des Jacaranda bleus. Ensuite la route traverse en ligne droite de grandes plaines ondulantes plantées de céréales. Nous arrivons   dans un des plus luxueux hôtel de JOHANNESBOURG, le PROTEA où nous resterons deux nuits. Je profite de l’après midi pour traverser toute la ville pour faire changer les amortisseurs AR du Def chez un spécialiste LAND que connait le guide. C’est un petit garage mais très compétent et qui s’occupe des LAND des sociétés de location. En plus de changer 2 des 4 amortisseurs AR, il me refait par soudure les trous de la fixation basse qui s’étaient ovalisés avec le jeu des silentblocs : travail impeccable que j’aurais eu du mal à faire en France et pas cher : 220 € pour le tout !

Le soir dîner de gala à l’hôtel pour tout le groupe, malgré un violent orage qui noie les rues.

photos Afrique Australe 218

Johannesburg, ville de mineurs

Le 24/10/2014

Visite guidée de la ville en bus à impérial et de SOVETHO en minibus.

JOBOURG est une ville récente construite sur d’anciens très riches gisements aurifères.

Au centre de la ville, en 1910, il n’ y avait que des chemins en sable, des tentes et quelques baraques ! Aujourd’hui c’est une ville moderne, très très étendue et habitée par plus de 5 millions de personnes , hors townships périphériques. Le centre ville mélange de nombreux buildings plus ou moins récents , des immeubles victoriens et d’anciennes maisons et boutiques de style colonial. La visite de SOVETHO montre tous les efforts faits par la collectivité pour réhabiliter ce quartier, point (très ) chaud de le résistance anti apartheid

Il ne s’agit plus d’un bidonville, mais d’une vraie ville de 2,3 M d’habitants qui mélange les anciennes cabanes plus ou moins retapées et de nouvelles constructions et équipements.

On y retrouve néanmoins des vestiges de l’époque telles les « twin towers de Sovetho »qui sont en fait deux vieux aéroréfrigérants d’une ancienne centrale désaffectée peints d’immenses fresques. Au final nous visitons le «  musée de l’apartheid », qui présente essentiellement des photographies et des films qui expliquent clairement le degré de misère des noirs et le niveau de violence de la répression des révoltes par les autorités blanches de l’époque. On y voit également par des objets et photos combien la ségrégation entre blancs et coloured était poussée à l’époque. Instructif mais pesant : nous étions contents de sortir de ce musée.

Le 25/10/2014

Grande étape de liaison   pour rejoindre les portes du KALAHARI..

Trajet de 534 km entièrement sur le goudron qui nous amène au camp site de KULUMAN au travers de grandes plaines ondulantes, d’abord cultivées puis couvertes de savane avec quelques arbres à mesure que l’on se rapproche de KULUMAN. Les villes rencontrées sont typiquement Ouest américain : une grande rue très large bordée de magasins et de bars avec de larges espaces pour se garer. A l’entrée et à la sortie, supermarchés et garages avec d’énormes camions un peu partout . Inévitablement au milieu de l’agglomération, un ou deux feux tricolores et une voiture de police !

Le 26/10/2014

Nous prenons une grande et large piste sablonneuse qui nous amène au parc animalier de KGALAGADI dit des 3 frontières car sa forme en triangle fait qu’il est bordé par l’AFRIQUE du SUD, le BOTSWANA et la NAMIBIE. Aussi bien le long de la piste que dans le parc, le paysage est fait de collines ondulantes de sable plantées d’herbes courtes et d’épineux avec, au creux des collines des arbres en parasol et des arbustes à épines. A l’entrée du parc nous rejoignons le Camp des 2 rivières pour y faire le bivouac. Il fait très chaud : 38°C à l’ombre à 17h !! Ce soir barbecue au charbon de bois pour tout le groupe.

photos Afrique Australe 268

Twee River Camp

Le 27/10/2014

Visite du parc en suivant le dédale de pistes sablonneuses qui quadrillent le parc.

Dès le début nous voyons des gnous, des antilopes et des oryx et ce sera le menu de toute la journée. Malheureusement, nous ne verrons pas de lions ni de guépards alors que le parc est réputé pour receler nombre de ces 2 animaux. Le soir retour au camp site de TWEE RIVER après 300km parcourus dans le parc à la vitesse maximum de 50 km/h. La nuit, violent orage tropical avec éclairs de chaleur sur 360° et averses de très grosses gouttes : qu’il fait bon d’être au sec dans «  La Légende. » !

 

Semaine 5

Pour cette 5° semaine, nous allons du Parc des 3 Frontières à Solitaire en Namibie.

Carte 5

Le 28/10/2014

Nous rejoignons la frontière de la NAMIBIE par une petite route au milieu des dunes. Dès passé le petit poste entre RIETFONTEIN et AROAB le paysage change : nous circulons sur une large piste en « gravel », typique de la NAMIBIE au milieu de plaines sableuses entre des chaines de montagnes déchiquetées, tantôt falaises, tantôt amas de rochers : magnifique et très varié ; un peu comme en LYBIE.

photos Afrique Australe 363

Les 480 km passent très vite et nous arrivons au camp de FISH RIVER CANYON, le deuxième plus grand canyon du monde après celui d’ARIZONA

029 (16)

Fish River Canyon

Nous y étions déjà venu l’an dernier mais cela reste toujours aussi beau et impressionnant même si le GRAND CANYON US reste , de loin, bien plus grand.

Ce soir, dîner de gala car , demain, les 2 Lands de location nous quittent pour rejoindre CAPE TOWN : Bernard, Joëlle et Marie-France reprennent l’avion dans 3 jours pour la France.

photos Afrique Australe 321

Camp de Fish River Canyon

Le 29/10/2014

Nous repartons à 3 voitures pour la 2° partie de notre voyage : le raid dans les grandes dunes qui bordent l’océan atlantique au Sud de la SKELETON COAST. Nous empruntons plusieurs pistes pour rejoindre le camp site de ce soir à DUWISIB CASTLE : c’est un véritable petit château fort construit par un riche baron allemand vers 1910 au milieu de son domaine de 55000 hectares pour y élever des chevaux pour l’armée allemande de NAMIBIE. Malheureusement le baron dût partir en Europe pour la guerre de 14/18 et n’en est jamais revenu. Aujourd’hui  le château est quasiment intact avec ses meubles d’époque et est utilisé en hôtel de luxe ( 6 chambres !). Notre camp site est installé à 200 m du château dans la savane.

photos Afrique Australe 350

Camp de Duwisib Castle

photos Afrique Australe 341

Salon du Chateau

Le 30/10/2014

Nous quittons le château de DUWISIB pour rejoindre SOLITAIRE où nous resterons 2 jours pour ranger et contrôler les véhicules avant notre raid de 5 jours dans les grandes dunes le long de la côte atlantique. SOLITAIRE est une station service perdue au milieu de nulle part entre WALVIS BAY et LUDERITZ, adossée aux montagnes qui contiennent le massif dunaire côtier. A côté de la station, très typique pour ses épaves de voitures, on trouve un lodge avec restaurant et un pâtissier.

photos Afrique Australe 374

Décor à la pompe de Solitaire

Celui-ci est renommé dans toute la NAMIBIE pour ces Apple Pies et les occupants de chaque voiture qui s’arrête faire le plein, ne manquent pas de déguster cette pie qui ressemble plus à un crumble qu’à une tarte. Evidemment nous n’avons pas manqué à cette tradition : effectivement c’est délicieux, surtout avec une boule de glace par-dessus par 40°C à l’ombre.

Notre camp site est situé un peu à l’écart (6 km) dans un site magnifique : creux de savane entouré par un arc de montagnes rocheuses. Restaurant, bar et piscine magnifique, bien dans le style du pays. En plus WIFI qui marche à peu près ce qui m’a permis d’envoyer le Journal 5 et ses photos dès notre arrivée.

photos Afrique Australe 386

Notre camp à Solitaire

Le 31/10/2014

Révision de la voiture ( resserrages, contrôles tous niveaux, nettoyage filtre à air etc. )

Lavage du linge

Re-rangements des vivres et des vêtements

Achats de sacs de bois pour faire les feux dans les dunes

En fin d’après-midi on visite un parc qui recueille des guépards que lui amènent des fermiers dont ils ont attaqué le bétail. Comme nous ne sommes que 4 pour la visite, la jeune guide nous permet de descendre du camion qui nous promène et d’approcher les guépards en liberté dans la savane à moins de 10m ! A un moment ils sont 4 devant nous dont 2 mâles qui se battent pour une femelle : impressionnant !

Le 01/11/2014

On passe la journée à organiser la suite du raid après la traversée des dunes : renseignements sur internet pour la sécurité dans certains pays, itinéraires, way points, timing et chargements des GPS. Repiscine et bière glacée au bar. Le soir le guide qui nous accompagne dans les dunes doit nous rejoindre et nous dinerons tous ensemble au lodge pour faire connaissance.

Départ demain matin à l’aube pour 5 jours dans les (très) grandes dunes.

 

Semaine 6

Cette 6° semaine, nous verra franchir les grandes dunes qui bordent l’Océan Atlantique pour rejoindre Walvis Bay depuis Solitaire

Carte 6

Le 02/11/2014

Après un excellent diner, typiquement sud africain (c’est-à-dire ENORME buffet avec une multitude de mets dont au moins 50% en viandes de toutes sortes) nous faisons les grands pleins à la pompe avant de partir dans les dunes ( soit pour le Def :230 L de GO et 100 L d’eau)

P1060701

Le convoi comprend : devant : le guide sud africain (blanc) seul dans son Toyota 79 V6 essence, nos 3 voitures et derrière un Toyota Hi lux 3l D4D avec les 2 assistants noirs : tous les 3 sont très sympathiques. Après avoir ouvert un portail cadenassé à 20 km de SOLITAIRE, nous pénétrons dans cette immense zone interdite qui s’étend de LUDERITZ au Sud, à WALVIS BAY au nord, et à SOLITAIRE à l’Est ; le côté Ouest étant bordé par l’océan Atlantique.

DSC_3295

Dés le départ le paysage est magnifique : longues ondulations de plaines de sable semées d’herbes vert claire couleur lichen, entrecoupées de dunes orange avec de grosses touffes à tiges jaunes. Ca et là paissent des oryxs des zèbres et des antilopes qui s’enfuient à peine à notre approche. Puis les dunes oranges se font plus hautes et plus rapprochées et la piste devient étroite et sinueuse avec de profondes ornières : bref on s’amuse bien ! Au détour de la piste nous rencontrons l’épave calcinée d’un Toyota 120 : il y a 2 ans ses occupants ont quitté la piste pour rejoindre plus rapidement une autre voiture de leur groupe qui s’était ensablée. Ils ont donc coupé directement à travers les herbes. Celles-ci se sont accumulées en dessous de la voiture, en particulier à proximité de l’échappement et ont pris feu, détruisant la voiture !

photos Afrique Australe 456

En chemin le guide s’arrête pour nous fournir des informations : il creuse au pied d’un buisson et déterre une grosse araignée, il renverse une souche et découvre un scorpion, ils nous donne différentes explications sur la faune et la flore.

DSC_2852

A midi, et c’est nouveau pour nous, le guide et ses aides dressent la toile qui nous abrite du soleil, mettent en place les tables et préparent un buffet froid : Tomates, concombres, choux et tranches de viandes froides de 4 sortes différentes : bref on a rien à préparer ni a faire ; même pas la vaisselle.

DSC_3328

Patricia est donc VRAIMENT en vacances. En début d’après-midi nous descendons dans le canyon d’une rivière asséchée par une pente vertigineuse de 80m de dénivelée (mesurée au GPS), puis nous suivons ce canyon pendant 30 km jusqu’au point de bivouac dans le creux d’un « méandre ». Tout au long on a, à gauche les dunes de sable orange qui tombent dans le canyon et ,à droite, des falaises rocheuses déchiquetées. Au centre dans le lit de la rivière à sec : sable blanc, rochers, et grands arbres. Parcours absolument magnifique !!

Le 03/11/2014

Nous sortons du canyon pour rejoindre les grandes dunes. En chemin, dans une zone caillouteuse, nous voyons des Welwitschias qui sont parmi les plus vieilles plantes du monde puisqu’elles auraient plus de mille ans !. Elles sont endémiques du nord de la NAMIBIE et du sud de l’ANGOLA. Nous passons la journée à franchir des cordons de dunes qui s’étendent a perte de vue en rangs serrés Nord/Sud , notre guide ouvrant le trace : cela nous rappelle nos raids en LIBYE. Les dunes sont magnifiques et on continue d’apercevoir des troupeaux d’oryx cavalant dans les plaines de sable entre les cordons de dunes. Le soir bivouac au creux des dunes. Comme en LYBIE, pas moyen de s’abriter du vent qui, ici, est plutôt frais car il souffle de la mer. Les guides ont tendu une toile entre 2 voitures pour que nous puissions diner près du feu et à l’abri du vent. Excellent diner.

photos ARFE 893

Le 04/11/2014

Parcours dans les grandes dunes qui se resserrent de plus en plus. Notre guide s’en donne à cœur joie pour nous emmener dans des traces impossibles. Pour le suivre je roule avec 1 bar à l’avant et 1,2 bars à l’arrière : les pneus sont de vraies galettes d’un beau noir brillant car polis par le sable. On escalade des dunes vertigineuses pour descendre dans d’immenses entonnoirs dont il faut ensuite s’échapper. Heureusement que le guide est devant car, sinon, jamais nous n’aurions oser passer où il nous emmène. Par 2 fois nous descendons des dunes de plus 100m de haut, mesurés au GPS et qui chantent d’une manière beaucoup plus grave que les dunes cathédrales de LYBIE. A un moment le guide nous montre des affleurements en sable durci rouge au fond d’un entonnoir : il s’agirait de dunes pétrifiées, les « plus anciennes du monde ». Au final on n’a parcouru que 80 km en 1 journée entière et bien remplie.

Consommation depuis le départ, soit 300 km : 26 l pour les Toys 6 cylindres et 21 litres pour le LAND. Ce soir bivouac au pied d’une grande dune : Il fait encore 20°C à 19h et le vent est un peu tombé. On prend chacun une douche à partir d’eau chauffée dans des jerricans américains en tôle posés contre le feu de bois. : royal.

DSC00768

Le 05/11/2014

Le parcours dans les grandes dunes continue pour rejoindre le bord de mer où nous roulons à la limite des flots pendant une quarantaine de km pour arriver à un ancien site de collecte de diamants qui se trouvaient dans le sable (HOLSAZIA) : 700 personnes travaillaient là sur 3 sites.

Otaries

camp

Puis nous passons près de l’épave du E BOHLEN, un quatre mâts en acier qui effectuait la navette LE CAP-WALVIS BAY et qui s’est échoué en 1909. Puis retour au camp d’hier par une grande boucle dans les grandes dunes : parcours magnifique mais très technique que nous arrivons à suivre grâce au savoir faire du guide et de ses deux assistants

Bohlen

Le 06/11/2014

Direction WALVIS BAY, d’abord par les grandes dunes puis en suivant la côte, au ras de la marée qui monte. On y croise des troupes d’otaries et de pélicans et, curieusement des chacals qui sortent du désert pour s’attaquer aux petits. On passe à côté de l’épave d’un chalutier échoué lors d’une tempête, terribles et nombreuses dans la région. Puis c’est l’arrivée à WALVIS BAY, où nous étions déjà venu l’an dernier. Nous logeons dans de petits bungalows dans un camp site le LAGOON CHALETS proche de la mer. Nous y resterons demain et après-demain, le temps de se préparer pour la 3° partie de notre voyage. Le soir dîner au Yacht-club de W.BAY avec le guide et ses 2 aides, histoire d’échanger des blagues et de refaire notre périple dans les dunes….en anglais ! On n’a pas tout compris mais on a, tous, bien rigolé !

walvis

Le 07/11/2014

Première action qui nous prend la matinée : faire laver les voitures (carrosserie, moteur et châssis) pour se débarrasser du sable salé très corrosif accumulé lors de notre parcours sur la plage : ils sont d’abord 2 avec chacun une lance haute pression ,puis un autre pour savonner la carrosserie, puis un autre pour laver le moteur, un autre pour le sécher et enfin 5 autres pour essuyer et sécher la carrosserie. Cela dure une heure par voiture pour 100 $ namibiens soit 7,5 €. Puis nous passons l’après-midi à SWAKOPMUND, ville « allemande » distante de 35 km de W.BAY, également au bord de la mer.

Le 08/11/2014

Au programme : lavage du linge, nettoyage de l’intérieur des 4×4, rangement des voitures, pleins d’eau et de gas-oil, chargement des GPS avec la 3°partie du voyage.

Pour les 660 km du parcours dans les dunes, le Land a consommé 155 L soit 23 L/100 km.

Les 2 Toyota 6 cylindres ont fait 30 L/100 km !

 

Semaine 7

En cette 7° semaine nous irons de Walvis Bay vers le Nord de la Namibie puis dans la bande de Caprivi pour passer en Zambie et visiter les parcs de l’Ouest de ce pays.

Carte 7

Le 9/11/2014

Départ à l’aube pour rejoindre GROOTFONTEIN par le goudron  en évitant la capitale de la NAMIBIE, WINDHOEK. Il était temps car rester 2,5 jours au même endroit, , bien que très agréable, commençait à nous peser. Nous arrivons vers 17h dans un très joli camp site (ROY’S CAMP) en pleine nature avec piscine restaurant et bar « à l’africaine », c’est-à-dire en matériaux locaux assemblés avec goût et de façon disparate. Il fait 30°C et le « plouf » dans la piscine est le bienvenu.

Sur le goudron, nous passons par une jolie petite gare, OTJIWARANGO, où est exposé une locomotive à vapeur allemande qui a marché de 1909 à 1960 alors que des machines diesel plus modernes entrent en gar

1_Photos-Afrique-2014-120.jpg

Le 10/11/2014

Nous quittons ROY’S CAMP pour prendre la piste en direction du KHAUDUM NATIONAL PARC, 250 km plus loin. Dès le départ, il commence à pleuvoir : visiblement la saison des pluies est en avance. La piste principale jusqu’à TSUMKWE reste néanmoins praticable.

A TSUMKWE, nous faisons le plein au milieu d’une mare d’eau (voir photo). Puis jusqu’au parc la piste, étroite, est en partie sous l’eau : nous allons de mare en mare dans de profondes ornières.

photos ARFE 1131

Le long de la piste nous nous arrêtons près d’un énorme baobab couché et qui a fait plusieurs rejets. Le parc est désert : personne à l’entrée, ni sur les pistes. Dans l’après-midi, la pluie cesse enfin et nous voyons des girafes, des lions, des antilopes et des éléphants. En fin d’après midi, alors que nous sommes encore à 30 km de la sortie ( moyenne sur les pistes : 15 à 20 km/h !) un monsieur, tout seul à côté d’une petite tente, nous arrête. Il est là, seul, depuis 14 jours et n’a pas mangé depuis hier. C’est un ranger du parc que ses compagnons ont laissé là pour aller au ravitaillement à la ville la plus proche ( 150 km) et qui ne sont pas revenus, leur 4X4 étant, sans doute, tombé en panne. Vu l’heure tardive, nous décidons de monter le bivouac à côté de sa tente, rassurés par le ranger qui ,heureusement, dispose d’un fusil.

DSC_3362

Le campement du naufragé

Nous lui fournissons à boire et à manger pour l’emmener demain à l’entrée du parc.Alors que nous dinons à côté des voitures, 2 énormes éléphants passent à 100m de nous pour aller boire !

Le 11/11/2014

Après avoir déposé le ranger à l’entrée du camp, nous prenons une piste INFERNALE sur 80 km pour rejoindre le goudron : sinueuse, étroite, en 2 grosses ornières profonde dans du sable très mou. Pas moyen de s’arrêter sauf en de très rares endroits.

photos ARFE 1205

Puis nous prenons la route qui suit « La bande de Caprivi ». Cette bande de terrain de 300 km de long sur 40 km de large est un territoire qu’a négocié un ministre anglais nommé Caprivi auprès du Kaiser allemand pour permettre à la reine Victoria d’aller voir les chutes qui portent son nom sans sortir de son royaume auquel appartenaient l’Afrique du Sud et la Namibie. So british !!!

Le soir nous trouvons un petit Camp site désert au bord de la rivière OKAVONGO.

Dure journée  au cours de laquelle nous avons passé les 10 000 km depuis CAPE TOWN

Le 12/11/2014

Journée de transition pour rejoindre la frontière de la ZAMBIE, à l’extrémité de la bande de CAPRIVI. Nous en profitons pour visiter 2 petits parcs animaliers le long de la rivière OKAVONGO, frontière avec le BOSTWANA ( MUDUMU et NKASA RUPARA). Très beaux paysages mais peu d’animaux. Pistes avec des passages dans l’eau suite au démarrage de la saison des pluies.

DSC_3397

Dans ces parcs notre guide ,Bruno, souhaitait visiter 3 lodges en vue d’un prochain voyage : Magnifiques lieux, paisibles, ouverts sur la nature omniprésente, décorés avec goût ; bien dans la grande tradition de l’esprit colonial anglais. Le soir nous dormons dans le camp site d’un hôtel , au bord du ZAMBESE à KATIMA MULILO.

Le 13/11/2014

Nous passons (laborieusement ) la frontière entre la NAMIBIE et la ZAMBIE ( 2h30) et rejoignons LIVINGSTONE par le goudron. Problème sur le land : arrivé à Livingstone le spécialiste Land local diagnostique un problème au 5° injecteur mais, débordé de travail, il ne peut nous prendre avant Lundi prochain. On va continuer le voyage quand même et on verra bien. Le soir nous couchons au MARAMBA camp site ( où nous étions déjà venu l’an dernier ).

Le 14/11/2014

Nous passons la journée à LIVINGSTONE : Lavage des voitures et du linge, queue à la banque pour changer de l’argent, courses au supermarché et connections internet.

Je fais plusieurs garages , stations services et magasins pour trouver du nettoyant pour injecteurs qui s’avérera….inefficace. L’après-midi nous visitons un musée du chemin de fer avec de vielles locomotives et d’anciens wagons.

photos Afrique Australe 769

En particulier la plus grosse locomotive à vapeur ayant circulé dans la région : impressionnant avec son tender avant à eau, son tender AR pour le charbon, au centre la chaudière, sur un châssis repris par 2 ensembles de roues motrices à chaque extrémité.

photos Afrique Australe 773

Le 15/11/2014

Nous prenons la route puis la piste pour rejoindre le parc KAFUE, l’un des plus grands d’Afrique dont la surface équivaut à celle de la Belgique. ! Nous campons dans un camp site au début du parc (NYALA). Dès notre arrivée on nous signale un lion à moins de 500 m et on nous demande de faire attention aux mouches tsé-tsé. !!! . Le camp est vide et nous sommes seuls au milieu de la savane.

photos Afrique Australe 794

Lodge dans le parc Kafue

DSC_3421

Le 16/11/2014

Nous continuons notre visite de cet immense parc. Au bord d’un grand lac qui forme la limite du parc, nous voyons plusieurs troupeaux d’éléphants et d’autres d’antilopes. Le soir nous dormons en bivouac au bord de la rivière KAFUE. Nous allumons un feu dès la tombée de la nuit pour éloigner les animaux, mais cela n’empêche pas un Hippopotame de s’approcher à moins de 20m des voitures à 2h du matin !

photos ARFE 1355

 

Semaine 8

Cette 8° semaine nous verra d’abord réparer « La Légende « à Lusaka puis visiter plusieurs parcs nationaux avec beaucoup d’animaux au milieu d’une nature splendide pour, ensuite, revenir à Lusaka.

 Carte 8

Le 17/11/2014

Nous finissons la traversée Sud Nord du parc (45O km) et en sortons vers 17 h pour chercher un bivouac. Sur la piste, tout à coup, mon Land perd toute puissance pour se trainer , à fond, à 50 km/h ! Nous trouvons un bivouac en pleine forêt, sous une ligne à haute tension en construction qui a nécessité un important déboisement. Nous diagnostiquons que la panne d’injecteur s’est aggravée. Demain nous essaierons de rejoindre LUSAKA, capitale de la ZAMBIE, par le chemin le plus court (380 km).

photos Afrique Australe 813

Le 18/11/2014

Nous rallions LUSAKA et arrivons en soirée à EUREKA CAMP. Demain recherche d’un garage compétent.

Le 19/11/2014

Nous amenons le Land ,cahin-caha, à la concession LAND dont l’adresse m’a été envoyée de France par SMS par Dominique. Bien que l’atelier soit débordé, ils acceptent de s’en occuper. Diagnostic : voltage insuffisant sur l’injecteur du cylindre n°4 dont il faut rechercher la cause. Nous leur laissons le Land pour retourner au camping et y louer une case. Nous y passons la journée au milieu d’un troupeau de zèbres qui paissent en liberté dans le camp.

photos Afrique Australe 831

Patricia devant sa hutte à Lusaka

Nous reprenons le Land le soir sans que le garage ait eu le temps de l’essayer. Dans les rues de la ville, il marche correctement mais sur la grande route qui rentre au camp, il ne dépasse pas 2300 tours :minute : c’est mieux qu’avant, mais il n’est pas guéri ! Nous appelons Dominique qui accepte de nous envoyer 2 injecteurs qu’il a en stock par Fedex. Sommeil agité !

Le 20/11/2014

Nous sommes chez Land Rover dès l’ouverture. Le chef d’atelier reprend en main notre voiture, et donne son accord pour l’envoi des pièces depuis la France. Nous attendons devant le garage le résultat des nouvelles investigations décidées par le chef d’atelier. Au bout de 2h, MIRACLE, le chef d’atelier nous amène le LAND qui (re)marche normalement ! Il nous explique qu’une deuxième panne était masquée par la première : le relais de la pompe haute pression qui est dans le réservoir était grillé suit à un court circuit dans son socle dû aux secousses de la piste. Nous réussissons à joindre Dom à temps pour qu’il annule son envoi.

Nous reprenons la route aussitôt pour rejoindre par la route puis la piste, l’entrée du LOWER ZAMBEZIE PARC. Le land marche à merveille après 7 jours et 2000 km de marche cahotante sans puissance ! Le soir nous dormons au camp site MVUU au bord du ZAMBEZE en faisant attention aux singes qui tournent autour de nous pour essayer de nous chiper quelque chose : quelques coups de lance-pierres (qui n’atteignent pas leur cible ) suffisent à les éloigner. Par contre la nuit retentit des cris des hippos tout proches.

parc

Le 21/11/2014

Nous traversons en totalité le LOWER ZAMBEZIE PARC en commençant par longer le ZAMBEZE avant de monter au Nord dans les montagnes : Magnifique. On a vu AUCUN humain en 150 km et   des QUANTITES d’animaux : éléphants, buffles, antilopes, phacochères, hippopotames, crocodiles…dans des paysages magnifiques et variés. Le soir, après 10 h de voiture + 1h de déjeuner, nous dormons au BRIDGE CAMP à la frontière du MOZAMBIQUE sur la LUNGWA RIVER. Le propriétaire est un ancien cuisinier de chez Bocuse : un diner au restaurant s’impose !

DSCN3740

Bridge Camp

P1060796

La Lungwa river

Le 22/11/2014

Nous prenons la route puis la piste pour rejoindre le SOUTH LUANGWA NATIONAL PARC. Le piste est très étroite, à peine tracée et passe par de nombreux village et plusieurs écoles de brousse. On ne croise aucun véhicule pendant 150 km, mais de nombreux vélos et piétons. Le soir nous dormons au CROC VALLEY CAMP, à l’entrée du parc au bord de la LUANGWA river. Sur la piste le Land se met à émettre des claquement lors du passage de bosses. Diagnostic : il faut remplacer les silent blocs de tirants de ponts avant ; ceux-là mêmes que nous avions du remplacer à WALVIS BAY, il y a un an !

Heureusement j’en ai pris des neufs de rechange. On attaque à 17h30 pour finir à 20h à la lueur des Petzl. On a réussi à démonter les 2 barres tirants de pont et à déconnecter d’un côté la rotule de la barre de direction. Heureusement que j’avais emmené l’indispensable clé à œil de 30 et le démonte rotule .

Le soir dîner de gala avec 2 lobes de foie gras venus de France et tarte crumble aux pommes , champagne et côte de Rhône achetés sur place. Vers 22h émoi dans le camp : un hippo se promène entre les voitures !

luanga

Le 23/11/2014

Nous visitons le parc qui est magnifique avec de très nombreux animaux dont un troupeau d’une trentaine d’éléphants .On approche un couple de lions à moins de 20m : impressionnant ! Il fait très chaud : 38°C pendant la journée et guère moins la nuit.

DSC_3554

Nous sortons de l’autre côté du parc par une toute petite piste tracée dans la montagne à la nuit tombante. Au milieu d’une végétation dense et dans un relief bousculé, impossible, de nuit, de trouver un emplacement pour le bivouac. Nous nous résignons à monter le camp sur un pont enjambant une rivière ce qui nous met à l’abri (relatif) des animaux, au sec et à plat. Vu l’état dantesque de la piste passant dans les montagnes et au milieu de rien, nous pensons que personne n’y passera avant le lendemain.

DSC00812

Bivouac sur le pont

Le 24/11/2014

A 4h45, nous sommes réveillés en fanfare par une Toyota chargé d’ouvriers qui doit passer sur le pont de notre bivouac : nous libérons le passage et repartons dès le levé du soleil..

Nous prenons la route puis la piste pour rejoindre le KASANKA PARC connu pour ses transhumances de chauve souris. Nous arrivons à temps pour voir à la tombée de la nuit, des milliers de chauve-souris envahir le ciel rose du couchant. Tous les jours de Novembre à Décembre, elles quittent la forêt qui les abritent la journée pour traverser les marais où nous sommes postés et aller se gaver de baies noires sauvages poussant dans une autre forêt du parc. Vers 4/5h du matin elles font le chemin inverse pour regagner leur abri diurne. Ce phénomène, quasi unique au monde, perdure depuis des décennies car les forêts que protègent le parc seraient les seules qui n’auraient jamais subies de brulage. Le phénomène, vu du sol, est très impressionnant car les chauve-souris volent entre 5 et 15m du sol, dans un froissement d’ailes très perceptible et assombrissent réellement le ciel façon « les oiseaux » d’Hitchcock !

photos Afrique Australe 913

Kasanga Parc

Le 25/11/2014

Nous visitons rapidement le parc, qui, à part les chauve souris, n’offre que peu d’intérêt .Nous rejoignons LUSAKA par la route et nous arrivons à EUROPA CAMP à la tombée de la nuit.

 

Semaine 9

Pour cette 9° semaine, nous commençons la visite du Zimbabwe (ex Rhodésie du Sud ), pays que nous ne connaissons pas.

 Carte 9

Le 26/11/2014

Nous reconstituons nos vivres au supermarché du coin puis nous partons pour le ZIMBABWE.

Après un laborieux passage de frontière ( 3h), nous arrivons à KARIBA au bord du lac du même nom : immense lac bleu turquoise au milieu des montagnes. Nous dormons dans un camp (KUSHINGA Camp) qui domine le lac : endroit magnifique malgré les pesants 41°C à l’ombre !.

Je profite de notre arrivée de bonne heure pour changer les plaquettes AR qui « chantent » depuis plusieurs jours.

Le 27/11/2014

Nous prenons la direction d’HARARE, capitale du ZIMBABWE, puis nous quittons la grande route pour rejoindre le lac MANYAME. Après des km de mauvaises pistes autour du lac, nous trouvons, au bout d’un chemin incertain et après avoir traversé une ferme, un magnifique lodge-campsite au bord du lac, avec piscine, gazon anglais, paillottes etc.…Aucun panneau n’indiquait cet « HIDEWAY » lodge et seul l’un des trois GPS nous y a conduit : étonnant.

DSC_3618

Hideway Lodge

Le 28/11/2014

Nous visitons le centre ville de HARARE : un centre réduit a quelques buildings plus ou moins récents avec de larges avenues ombragées. Autour ; des rues tout aussi larges et ombragées bordées de constructions basses.. Ville propre avec une circulation « raisonnable ».

Nous en profitons pour visiter le centre national des archives qui retrace la guerre d’indépendance du pays et le passage à la démocratie. Il y est également présenté les révolutions Zoulous à l’arrivée des boers et des anglais avec de nombreuses photos. On y voit notamment la photo d’un prospecteur anglais et de son âne qui s’est aventuré tout seul en pays zoulous, pendant plusieurs années vers 1895 !

photos Afrique Australe2 014

Vieille maison Boers de Harare

Nous dormons dans un petit camp à 30 km d’HARARE ( DOMBOSHAWA camp) à l’entrée d’un petit parc qui permet de voir des gravures rupestre sur un monolithe genre (petit) URURU d’Australie. On y voit , dans des vitrines ; des haches, des morceaux de poterie et des bollas ( pierres rondes percées ) qui ressemblent fortement à ceux que nous trouvions dans le désert de LIBYE.

photos Afrique Australe2 023

Domboshawa Camp

Le 29/11/2014

Nous partons dans les montagnes au Nord-est d’HARARE, route puis piste sinueuse dans de beaux paysages de petites montagnes boisées et de vallées peu encaissées. Nous traversons le petit parc de UMFURUDZI et nous arrêtons, en début d’après-midi, au camp d’HYPOPOOL au bord de la rivière MAZOWE dans une végétation luxuriante. Cela tombe bien car on a de la mécanique à faire sur……. les 2 TOYOTA . Sur le 78, un support de tirant de pont avant fendu pour lequel on ne peut rien et une rotule de direction à resserrer. Sur le 80, fuite au bol avant, sans solution immédiate également. Il fait 41°C et l’air est humide : la douche est un vrai régal. On entend des hippopotames s’ébattre dans la rivière et on aperçoit 2 girafes sur l’autre rive, pendant que de petits singes se promènent dans les arbres autour de notre camp.

DSC_3630

Hypopool Camp

Le 30/11/2014

Nous prenons une petite route de montagne qui longe la frontière du MOZAMBIQUE pour rejoindre MUTARE. Nous dormons à 20 km de la ville dans un petit camp (6 emplacements) (HIVU) en pleine montagne, dans une végétation très dense à l’entrée d’un parc botanique.( VUMBA BOTANIC RESERVE). Nous sommes tout seuls et il fait frais ( 17°C) car nous sommes à 1600m d’altitude.

photos Afrique Australe2 030

Hivu Camp

Le long des routes on aperçoit quantité de bâtiments de toutes sortes ( ateliers, usines, maisons ) abandonnés et en ruine : ce sont les biens des colons qui ont été spoliés après la révolution et qui sont restés en l’état depuis les années 1980 ! Visiblement le pays n’a pas redémarré depuis et survit sur les ruines de son passé.

 

Semaine 10

Cette 10° semaine nous permet de finir de visiter le Zimbabwe, avec , en particulier le fabuleux site du  » Great Zimbabwe », avant de revenir en Afrique du Sud.

 Carte 10

Le 01/12/2014

De MUTARE, nous prenons une petite piste de montagne sur 150 km qui longe la frontière du MOZAMBIQUE et grimpe à 1900m d’altitude : vallées encaissées et forêts de conifères, quelques fermes d’élevage de bovins avec, autour des cases éparpillées dans la montagne , 2 scieries très artisanales qui produisent des planches.

DSC_3644

Puis nous reprenons le goudron pour rejoindre le site du «  GREAT ZIMBABWE MONUMENT » que nous visiterons demain. Nous dormons dans un campsite ( NORMA JEANE’S du nom de son propriétaire !). Endroit magnifique, dont seuls les anglais ont le secret : vu sur un lac (MUTIRIKWI), jardins fleuris luxuriants, restaurant très « cosy », sanitaires immaculés, paon en liberté.

DSC00842

Salon Victoria du Norma Jeane’s Lodge

Le 02/12/2014

Dès l’aube, nous visitons « GREAT ZIMBABWE ». Il s’agit d’un vaste site qui a abrité les rois et gouvernements successifs d’un vaste territoire délimité par le ZAMBESE au Nord,   l’océan Indien à l’Est, le désert du KALAHARI à l’Ouest et le fleuve LIMPOPO au Sud.

Cet empire a connu son apogée de 1300 à 1700.Son siège est remarquable car il est formé de 2 « châteaux » très imposants entièrement en pierres sèches ce qui est unique en Afrique où cette technique de construction passe pour avoir été introduite par les européens vers 1750

L’un des « châteaux » est construit au sommet d’une montagne de roches arrondies, les murs en pierres s’imbriquant dans les parois rocheuses. L’accès se fait par un étroit escalier, très raide qui passe par une faille entre 2 énormes roches. Ce château semble avoir un rôle défensif et de refuge. Il domine la plaine où est installé l’autre « château » qui est le siège emblématique du pouvoir. Ce siège est formé d’un muraille quasi circulaire d’au- moins 6 m de haut et de 200m de diamètre, percée d’une seule porte. A l’intérieur de l’enceinte, on trouve d’autres murs concentriques et une tour pleine de 5m de diamètre et 12m de haut . Autour on trouve des villages de cases rondes associées à des enceintes en pierres sèches.

photos Afrique Australe2 060

Enceinte du château du bas du Great Zimbabwe

C’est le nom du site ZIMBABWE qui veut dire « maison de pierres » qui a donné son nom au pays (ex RHODESIE DU SUD) lors de l’indépendance en 1980. Site vraiment exceptionnel comparable à MACHU PICHU ! ( que nous ne connaissons qu’en photos) par l’originalité du site, la précocité des techniques employées et la symbolique qui y est attachée.

Après cette longue visite, nous prenons la route pour rejoindre GONAREZHOU , un parc animalier à la frontière de l’Afrique du Sud. Nous bivouaquons seuls sur une aire aménagée dans le parc, au bord d’une rivière, au milieu d’éléphants, d’hippopotames , de babouins et de gazelles. Le soir nous faisons un grand feu censé éloigner les animaux ! Mais on est réveillé à 5h du matin par un éléphant qui traverse le camp !

photos Afrique Australe2 072

Bivouac dans honarezhou Parc

Le 03/12/2014

Nous visitons la partie nord du parc qui s’étale autour de la rivière RUNDE au pied d’une magnifique falaise ocre.

photos Afrique Australe2 116

La rivière Runde

Nous avons la chance de voir une panthère à deux reprise, un couple de lions, des éléphants et de nombreuses antilopes. Le soir nous partons par une piste infernale , vers la partie Nord du parc et nous couchons à MABALAUTA CAMP à MALIPATI. ( très rustique ). Sur cette piste nous rencontrons à maintes reprises des carrioles tirées par 4 ânes, spécifiques à cette région. ( nous n’en n’avons jamais vu ailleurs, ni cette année ,ni l’année dernière).

photos Afrique Australe2 108

Le 04/12/2014

Nous visitons la partie Sud du parc qui s’avère peu intéressante, puis nous reprenons la piste sur 250 km pour rejoindre la frontière de l’Afrique du Sud à BREITBRIDGE. Beaucoup de monde à la frontière avec un passage compliqué du fait des contrôles « anti Ebola ». En soirée nous couchons à TSHIPISE au RESORT CAMP : très beau camping avec gazon anglais, grand arbres, piscine et sanitaire très bien équipés et clean. Quel changement par rapport à la veille. Au matin nous apercevons des bandes de mangoustes qui courent partout sur le gazon.

photos Afrique Australe2 114

Entrée du camping de Tshipise

Le 05/12/2014

Nous rejoignons par la route l’entrée Nord du parc KRUGER à PATURI et nous passons l’après-midi à parcourir cette partie de l’immense parc : nous voyons des éléphants, des antilopes et des buffles. Le soir nous campons dans le parc à SCHINDWEDSI : il fait 41°C et un plouf dans la piscine est le bienvenu. Ce soir viande au barbecue pour tout le monde.

Le 06/12/2014

Nous restons dans le parc KRUGER pour visiter la partie centrale. Malheureusement le ciel est à l’orage et nous voyons très peu d’animaux. Le soir nous dormons dans un petit campsite sauvage, sans électricité mais très sympa. On répare 2 pneus du TOY 80 avec des mèches.

Rebarbecue pour tout le monde autour d’un beau feu . La température est redescendue à 30°C avec un petit peu de vent et c’est très agréable.

Vers 3 h du matin nous sommes réveillés par des feulements de plusieurs lions non loin de l’enceinte grillagée de notre petit camp : frayeur garantie.

Le 07/12/2014

Le matin le ciel est couvert de nuages gris menaçants et il « bruine » comme en Bretagne. Nous repartons vite pour ressortir du parc KRUGER. En chemin nous avons le plaisir de voir une troupe de 6 lions et lionnes et 3 rhinocéros ! Belle sortie !Puis nous prenons la route pour PILGRIM’S REST, la cité minière de la ruée vers l’or gardée en l’état et que nous avions trop vite visitée au début de notre voyage car il était tard et il pleuvait. Nous dormons et dinons au ROYAL HOTEL, dans un décor totalement 1900 : le bar, le restaurant les chambres, tout est d’époque ! comme la vingtaine de bâtisses qui composent la ville : magasins, garage, bureau du journal etc.…

1_Photos-Afrique-2014-69.jpg

Le Royal Hotel à Pilgrimm’s Rest

 

Semaine 11

Cette 11° et dernière semaine, nous voit achever notre beau voyage à Johannesburg e pour rentrer en France pour les fêtes de Noel.
Carte 11

Le 08/12/2014

Nous rejoignons la ville voisine de SABIE qui dispose d’un très beau camping où nous pourrons préparer et nettoyer les 4X4 en vue de leur mise en conteneur prévue le 11/12 à JOHANNESBURG.

1_Photos-Afrique-2014-199.jpg

Rangement au camping de Sabie sous la surveillance (?!) de Bruno

Le 09/12/2014

Ce matin il « pleuvote » sous un ciel bas et gris : la saison des pluies a commencé avec 15 jours de retard. Après avoir fait réparer 2 pneus et lavé les voitures, nous décidons de partir pour Johannesburg où nous arrivons vers 22h.

Le 10/12/2014

Solide petit déjeuner à l’hôtel PROTEA où nous resterons jusqu’à notre départ en avion le 12.

Aujourd’hui, détente, repos et… shopping.

Le 11/12/2014

Nous partons amener les voitures chez la transitaire pour les mettre en conteneur et les expédier en France. Malheureusement rien de ce qui était convenu par mail depuis 1 mois avec l’agence française de la société n’est prêt : pas de conteneur et pas de douaniers présents pour plomber le conteneur en notre présence. Nous sommes obligés de laisser les voitures dans un hangar, heureusement gardé ! On nous assure qu’elles seront mises en conteneur Lundi. Ce soir diner de gala au « Club des sports » de Johannesburg, juste à coté de l’Hôtel. Ambiance «  so british ». Demain nous prenons l’avion pour NAIROBI au KENYA ( où nous devions arriver initialement) puis de là pour DUBAI et enfin pour LYON.

1_Photos-Afrique-2014-200.jpg

Prêtes pour l’embarquement

 

FIN du VOYAGE après 75 jours et 18500 km, quelques pannes (amortisseurs AR , silent bloc de pont AV, connexion d’un injecteur , relais de pompe HP , 1 crevaison)   et beaucoup de bons souvenirs et de belles images.

DSC_3270

photos Afrique Australe 832

Ancienne « Légende »

P1060524

 

Pour rejoindre la galerie de photos de notre voyage, cliquez ici

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *